craquelure


craquelure

craquelure [ kraklyr ] n. f.
• 1857; de craqueler
Fendillement du vernis, de l'émail d'une porcelaine, d'un tableau. Réseau de craquelures. Par anal. « le soleil accusait les craquelures du cuir » (Beckett).

craquelure nom féminin Fendillement, le plus souvent associé à d'autres sous forme de réseaux, à la surface d'un objet, en particulier d'un tableau, d'une peinture. (Les craquelures sont dues soit au vieillissement naturel des couches de peinture et de vernis, soit à une faute technique du peintre.) Fendillement accidentel ou volontaire (craquelé) formant un réseau sur la couverte, l'émail ou la glaçure d'une céramique. ● craquelure (difficultés) nom féminin Orthographe Avec un seul l.

craquelure
n. f. Défaut d'un vernis, d'une peinture qui se fendille.

⇒CRAQUELURE, subst. fém.
Petite fente superficielle, petite fissure dans la glaçure de la porcelaine, le vernis d'un tableau; réseau formé par ces fissures. Ce tableau est plein de craquelures (Ac. 1878) :
Elles [des pièces en faïence] sont d'une pâte très lisse, recouverte d'un beau vernis sans craquelure qui leur donne un ton ivoiré très agréable.
G. FONTAINE, La Céram. fr., 1965, p. 89.
P. anal. Fente, ride. Les terrains frémissent sous les caresses du feu central (...) La croûte de terre se fend en violentes craquelures comme un gâteau trop poussé (VERNE, Enf. Cap. Grant, t. 3, 1868, p. 115). De fines craquelures striaient imperceptiblement la peau des tempes et faisaient la chair plus fragile autour des paupières (MARTIN DU G., Thib., Consult., 1928, p. 1077).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1878 et 1932. Étymol. et Hist. 1857 (FLAUB., Mme Bovary, t. 1, p. 54). Dér. de craqueler; suff. -ure. Fréq. abs. littér. :18.

craquelure [kʀaklyʀ] n. f.
ÉTYM. 1857; de craqueler.
1 Fendillement du vernis, de l'émail d'une porcelaine, d'un tableau. Craqueler (craquelé, n. m.). || Un réseau de craquelures.
2 Par anal. Fente, ride, sillon. || Terrain couvert de craquelures.Craquelures du front, du cou.
1 Elle montrait son cou très long où des craquelures marquaient l'âge de la femme.
Alphonse Daudet, l'Immortel, p. 9.
2 Les chaussures avaient raidi et le soleil accusait les craquelures du cuir.
S. Beckett, Nouvelles, p. 82.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Craquelure — in the Mona Lisa In art, craquelure (French: craquelé, Italian: crettatura) is the fine pattern of dense cracking formed on the surface of paintings, in particular due to the aging of paints. It is often used to determine the age of paintings and …   Wikipedia

  • craquelure — /fr. kʀakˈlyʀ/ s. f. inv. cavillatura …   Sinonimi e Contrari. Terza edizione

  • craquelure — [krak loor′] n. 1. the network of fine cracks found on the surface of some oil paintings, caused primarily by the shrinkage of aging paint, varnish, and ground 2. CRACKLE (n. 3a) …   English World dictionary

  • Craquelure — Cra|que|lu|re: ↑Krakelüre. Kra|ke|lü|re, (auch:) Craquelure [krakə ly:rə], die; , n <meist Pl.> [frz. craquelure, zu: craqueler = rissig machen, zu: craquer = krachen]: feiner Riss, der durch Austrocknung der Farben u. des Firnisses auf… …   Universal-Lexikon

  • craquelure — (kra ke lu r ) s. f. Terme de peinture. Défaut du vernis et de la couleur qui s écaillent. Ce tableau est très bien conservé ; il est impossible d y découvrir une craquelure. ÉTYMOLOGIE    Craqueler …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • CRAQUELURE — n. f. Fendillement qui se produit dans un vernis, dans un émail, etc. Ce tableau est plein de craquelures …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Craquelure — Krakelee an einem Ölgemälde (Mona Lisa) Als Krakelee oder Craquelé(e) (frz. craqueler = rissig werden lassen; craquelé = rissig, gesprungen) bezeichnet man ein maschenartiges Netz von Rissen oder Sprüngen auf der Oberfläche von Ölgemälden,… …   Deutsch Wikipedia

  • craquelure — /krak loor , krak loor/; Fr. /krddannkeu lyuurdd /, n., pl. craquelures / loorz , loorz/; Fr. / lyuurdd /. a network of fine cracks or crackles on the surface of a painting, caused chiefly by shrinkage of paint film or varnish. [1910 15; < F,… …   Universalium

  • craquelure — noun /kræk.əˈlʊə,kræk.əˈljʊə,kræk.əˈlʊɹ,kræk.əˈljʊɹ/ The distinctive pattern of hairline cracks in the surface of an old painting …   Wiktionary

  • Craquelure — Revner i glasur …   Danske encyklopædi